Astrologie : Ce Qu’il Fallait Démonter ?

l’Astrologie: Sa naissance

Cet article a pour but de refaire le point sur l’expérience et le recul que nous avons sur l’astrologie.

Nous n’arriverons, d’ailleurs, pas à déterminer sa naissance, elle semble être depuis des temps immémoriaux. Ses premières traces les plus officielles datent d’environ 3000 à 4000 ans avant notre ère. La Mésopotamie, en Asie occidentale, abritait alors un foyer de civilisation des plus brillants. Et pour cause, on y trouve le premier système d’écriture et d’urbanisation.

L’astrologie était une forme d’expression de la religion et utilisée à des fins collectives. Elle servait de référence pour les décisions en fonction des conclusions des mathématiciens – Chaldéens – de l’époque. L’astrologie et l’astronomie étaient difficile à scinder. Le zodiaque, représenté tel que nous le connaissons, avec douze secteurs solaires, trouve ses racines sur des tablettes chaldéennes estimées dater de 1200 ans avant JC.

Sans faire le point de ses traces dans toutes les civilisations concernées, nous pouvons dire que l’astrologie a été utilisée chez les babyloniens, les égyptiens et les grecs.

Où est-ce que je souhaite vous amener ? J’y viens !

Je souhaite pointer du doigt notre lien indéniable avec la nature. Le ciel a toujours servi de modèle à l’organisation de notre société. Voyez nos calendriers, notre semaine ou la planification de nos actions. Sans parler de tout ces dictions qui y font référence par exemple : L’avoine de Février remplit le grenier, Décembre ensoleillé, été mouillé.

En évoluant avec la nature et en se calquant sur elle, l’homme aurait la possibilité de se renouveler à chaque cycle. Cette horloge s’est imprimée dans notre mémoire collective et a pour impact d’ancrer de véritables mémoires biologiques, psychologiques. La liaison entre la biologie et la psychanalyse dépasse la simple influence. L’astrologie n’en reste pas moins l’une des plus vieilles techniques de psychologie. Cette dernière n’a seulement qu’une centaine d’années et ne tient pas compte de l’environnement de l’Homme au sens large. Elle repose sur l’analyse d’un micro-univers familial : la petite enfance, le père, la mère et leurs relations mutuelles.

La vulgarisation de l’horoscopie a ébranlé l’identité de l’astrologie dans notre société, il n’en reste pas moins à rebâtir celle de demain. Une Astrologie globale, holistique qui serait une science des correspondances. Une mémorisation des signaux environnementaux les plus infimes à un moment donné. Ce premier conditionnement d’ordre naturel qui laisserait toute la place à notre libre arbitre.

 

Cet article vous à donné envie d’en savoir plus ?

Retrouvez mes services ou bien plus d’information en cliquant ci dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *