Nos enfants et leur sommeil

La situation

Le confinement est établi pour beaucoup d’entre nous depuis plus de quatre semaines. Je me trouve, donc, sans surprise dans la même situation que la majorité des parents qui ont des enfants en bas âge allant à l’école. Bien que le temps s’écoule, de mon côté, ils acceptent la situation sans vraiment la comprendre et une évocation inexistante du futur. Ils sont dans le moment présent simplement.

Au vu de mes enfants, j’ai fait le choix de ne pas leur expliquer que nous sommes en période de vacances. Leur quotidienneté ne changeant pas, je pars du principe que je vais éviter d’expliquer qu’en temps normal, l’école où ils ne vont plus aurait dû s’arrêter. En sommes, je maintiens le rythme prit depuis le début du confinement. A savoir en semaine nous nous levons comme a l’accoutumée et les heures du couché restent identiques. Quant aux weekends, puisque leur père est là, nous sommes plus souples et ils ont un peu plus de latitude.

Leur sommeil

J’ai donc poussé mes réflexions sur le temps de sommeil de nos enfants afin d’être sûre de ne pas entamer un peu plus une jauge pouvant être faible. J’ai trouvé ces valeurs, siestes comprises, en fonction des âges et ceci sur différents sites, soit :

    • De 1 à 2 ans : de 11 h à 14 h au global avec les siestes
    • De 3 à 5 ans : environ 10 h à 13 h
    • De 6 à 12 ans : de 9 h à 12 h
    • De 13 à 18 ans : de 8 h à 10 h de sommeil

Je ne ferais pas état des horaires moyens du couché, mais ma conclusion est qu’ici nous sommes à la limite du recommandé. Même si nous faisons tout notre possible pour un temps de sommeil le plus conséquent, nous sommes régulièrement en dehors des normes. Parce que voilà, nous ne sommes pas dans un contexte habituel. Ils ont les yeux creux, certes, mais nous ne les réveillons pas. Notre maison a décuplé le nombre de monstre au mètre carré, et notre dette de sommeil n’a jamais été aussi conséquente.

Oui, nous ne sommes pas des enseignants, des cuisinières ou des as du logis nés. Pour rappel, nous sommes au maximum de nos possibilités. Alors profitons de nos enfants autrement qu’avec un chrono pour le temps scolaire, ou de nous braquer parce que tel ou tel exercice n’est pas fait et que nous savons que nous avons déjà du retard.

Nous faisons de notre mieux et c’est déjà énormément.

Je vous souhaite de très belles fêtes de Pâques, recentrées sur votre essentiel.

Cleopatra.

 

Cliquez sur le livre et remplissez le mini formulaire  pour l’avoir gratuitement.

 

Retrouvez mes services ou bien plus d’informations  sur le lien du logo.

Livre Blanc vers la parentalité naturelle et intuitive On Line

Nous y sommes, il ne reste plus qu’à pousser la porte pour franchir la ligne d’arrivée : celle du renouveau. Elle a pourtant été franchie tellement de fois déjà, durant d’autre étape de ma vie !

Je me sens comme si mon accouchement avait été programmé. Les heures défilement, ce que vous prévoyez de faire mute votre nuit en une journée sans fin. Au bout du compte, ce planning tombera en ruine dès l’aube, pour ne pas être du tout ce que vous aviez imaginé.

Je tiens entre est l’essence de ce que je suis et forcément de ce que je pense. Je ne sais pas si ce sera un succès. Ce que je peux vous dire, c’est qu’il en est, d’ores et déjà, un pour moi, peu importe demain !

Au démarrage, il ne devait fait qu’une quinzaine de page, quelque chose de bref. Il ne devait donner que des pistes, être succinct. Aujourd’hui, il compte des illustrations, des citations et des exemples et à triplé de volume. Vous l’aurez compris, il est conforme à mon plan de construction. L’unique chose que je n’ai pas changé, c’est sa mise en ligne gratuite. C’est ce que j’aurais aimé trouver quand j’en avais besoin : une lecture inspirante et aidante.

Je vous propose de cliquer sur l’image du livre pour accéder au formulaire de téléchargement.

Je vous souhaite une belle lecture découverte.

 

Lumineusement vôtre.

Cleopatra .

 

Réservez votre séance d’essai ici

Retrouvez mes services ou bien plus d’informations en cliquant ci dessous.

LIVRE BLANC: la conclusion

Du projet au concret : développer votre parentalité

J’avais commencé à vous écrire , fin d’année dernière, que je souhaitais ralentir mes publications pour me consacrer à l’écriture de mon Livret Blanc sur la parentalité.  Entre autre parce que, je n’ai rien trouvé sur la toile de gratuit, nous permettant de grandir sur le sujet de la parentalité 2.0. La dernière en date ayant fait cela, n’est autre qu’Isabelle Filliozat, or son ouvrage n’est plus disponible au téléchargement.

De ce fait, je souhaite offrir mes expériences et mes connaissances compilées pour répondre à la question suivante : sommes-nous sur le bon chemin éducatif avec notre enfant ?

Je vous avais promis de vous tenir en haleine jusqu’à sa publication ! Je suis, enfin, sur la dernière ligne droite de sa fin. Pour mémoire, j’y aborde vos problématiques, vos questionnements, le tout illustré d’exemples, de visuels et de citations. Le tout devant vous aider à réfléchir et à conscientiser votre situation. En somme, ce livret sera le vôtre, si vous avez le sentiment d’avoir déjà testé pléthore de méthode et que vous n’avez pas encore trouvé la nôtre.

De son point final à sa mise en ligne

Ce recueil a pour but de vous aider à développer une parentalité plus naturelle et intuitive avec votre enfant. Bref, vous offrir un soutien dans votre quotidien, une aide pour vous faire mieux entendre et comprendre. Vous apporter de nouvelles solutions pour renouer des liens avec votre enfant.

Votre réalignement mutuel est proche !

Ainsi, aujourd’hui, c’est une citation d’Oscar WILDE:

– Etre bon, c’est être en harmonie avec soi-même. La discorde, c’est être forcé à être en harmonie avec les autres. –

 

Réservez votre séance d’essai ici

Retrouvez mes services ou bien plus d’informations en cliquant ci dessous.

Cercle de parole : la source

Les origines

Il vient tout droit des traditions amérindiennes, avec un attachement particulier aux rituels liés à l’Inipi. Ce dernier est un des rites les plus anciens, il est pratiqué en amont d’une célébration importante ou lors d’une cérémonie de purification et de soins. Ainsi, le cercle de parole consiste à s’asseoir en rond à plusieurs, avec un bâton de parole qui circule, dans le sens des aiguilles d’une montre, d’un participant à un autre.

Seul, celui qui a le bâton en main peut parler. Les autres l’écoutent. De ce fait, il donne l’importance au verbe et oblige la réflexion et l’écoute. Le bâton reste cependant sous la responsabilité d’un gardien qui veille au bon déroulement et à la fluidité du cercle. L’objet n’est utilisé que dans ce but et c’est pour cela qu’il prend une dimension sacralistique. Dans la tradition, sa conception pure est en mesure de donner un élan particulier à la séance. Par exemple, l’essence du bois choisie, les pierres, la couleur et ce jusqu’aux matières utilisées ont leur importance. Ainsi, le simple bâton va évoluer avec le cercle : dans vos mains et avec votre cœur, il en deviendra un bâton sacré.

Les bien faits

Sous ses apparences anodines, le cercle de parole est un instrument extrêmement efficace pour aider à solutionner bien des conflits, des blessures, des souffrances ou encore des incompréhensions. Le cercle permet de mettre tout le monde dans une position de sécurité. Tout le monde voit tout le monde. C’est le pied d’égalité nécessaire pour que chacun puisse prendre la parole dans le respect de l’autre. Il permet l’ouverture de l’expression et ainsi tout y est possible. La symbolique du cercle y prend une importance presque cruciale, les 180 degrés : sa rondeur renvoie à la nature, notre terre, au ventre de la mère, aux planètes, au soleil, aux yeux, aux cellules, aux cycles, au temps qui s’écoule et enfin à l’effet miroir. La communication sincère et juste s’instaure entre les cœurs des personnes présentes. Elle permet de faire remonter à la surface des non-dits, parfois profondément enfouis, sclérosant la vie. Chaque blessure, reconnue, acceptée peut transmuter et soigner la même partie chez tous les autres participants du cercle. C’est un outil majeur de purification et de communication pour l’humanité : apolitique, non religieux, sans jugement ni hiérarchie.

Au-delà d’écrire un article sur le sujet et de penser que son application devrait être effective pour nos jeunes générations, je l’ai ancré dans mes actes. C’est pourquoi, j’ai pris le soin de le mettre en place dans ma commune au service des parents principalement, gratuitement, en toute bienveillance pour l’Autre et son mieux être.

Retrouvez mes services ou bien plus d’informations en cliquant ci dessous.

Parents divorcés : Comment maintenir le lien avec son enfant ?

Parents séparés ou divorcés, malgré l’éloignement, comment garder un lien fort et solide avec son enfant ?

Oui, de le vouloir, fait que le travail commence ! La prise de conscience d’un éventuel déséquilibre à venir ou établi, montre bien votre souhait de changer l’état des choses.  Comme dans une relation, il est question de le faire à deux pour que les résultats soient visibles. Sachant, que c’est au parent de se mettre au niveau de son enfant et non l’inverse. Vous conviendrez que sa courte vie a déjà eu beaucoup de chamboulements pour ce qu’il aurait pu espérer d’inébranlable. Voyez, au combien cela a été source de remise en question pour vous ! Ainsi, pour pouvoir toucher votre enfant, il faudra aller sur son terrain : son mode de communication.

Il s’agit bien de renouer avec le naturel et la façon inné de votre enfant de se rééquilibrer lui-même. N’oublions pas que jusqu’à 7 ans environ, le monde du non verbal et donc celui de l’émotionnel priment. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas expliqué ou verbalisé vos états d’âmes à votre enfant qu’il ne les perçoit pas. Bien au contraire, les enfants sont nos éponges émotionnelles, je vous rappelle, qu’ils peuvent se sentir coupable de votre malheur, de votre désarroi ou de votre agacement.

Quoi faire pour améliorer la situation ?

Il faut tirer un bilan de potentialité de votre enfant. Sur quelles cordes vibre-t-il ? Quelles sont ses penchants naturels et instinctifs ? Une fois ses vibrations déterminées, il est évident de devoir communiquer en ayant bien l’ensemble des éléments dans vos mains. Par exemple, prévoir une sortie cinéma alors que votre enfant à les batteries pleines. Dans son mode de fonctionnement, il a besoin d’un endroit pour se défouler et il ne pourra pas tenir en place avant, pendant ou après, ça sera plus fort que lui. Et c’est justement parce qu’il ne les aura pas déchargées que vous allez droit à la déception mutuelle dans ce cas précis.

Le bilan vous permettra de mieux calibrer les activités qui lui sont favorables afin d’éviter les débordements. Comme vous aurez conscience de ses forces et de ses faiblesses, il vous sera plus facile de comprendre ces réactions et de vous mettre à son niveau. Gardez en tête qu’un enfant a besoin de jouer avec sa figure de référence au moins 15 minutes par jour. La règle numéro un, reste qu’avant de pouvoir prendre soin convenablement de lui, tenter de vous occuper de vous !

Vous vous sentez concernés, vous souhaitez avancer?

Réservez votre séance d’essai ici

Retrouvez mes services ou bien plus d’information en cliquant ci dessous.