Nos enfants et leur sommeil

La situation

Le confinement est établi pour beaucoup d’entre nous depuis plus de quatre semaines. Je me trouve, donc, sans surprise dans la même situation que la majorité des parents qui ont des enfants en bas âge allant à l’école. Bien que le temps s’écoule, de mon côté, ils acceptent la situation sans vraiment la comprendre et une évocation inexistante du futur. Ils sont dans le moment présent simplement.

Au vu de mes enfants, j’ai fait le choix de ne pas leur expliquer que nous sommes en période de vacances. Leur quotidienneté ne changeant pas, je pars du principe que je vais éviter d’expliquer qu’en temps normal, l’école où ils ne vont plus aurait dû s’arrêter. En sommes, je maintiens le rythme prit depuis le début du confinement. A savoir en semaine nous nous levons comme a l’accoutumée et les heures du couché restent identiques. Quant aux weekends, puisque leur père est là, nous sommes plus souples et ils ont un peu plus de latitude.

Leur sommeil

J’ai donc poussé mes réflexions sur le temps de sommeil de nos enfants afin d’être sûre de ne pas entamer un peu plus une jauge pouvant être faible. J’ai trouvé ces valeurs, siestes comprises, en fonction des âges et ceci sur différents sites, soit :

    • De 1 à 2 ans : de 11 h à 14 h au global avec les siestes
    • De 3 à 5 ans : environ 10 h à 13 h
    • De 6 à 12 ans : de 9 h à 12 h
    • De 13 à 18 ans : de 8 h à 10 h de sommeil

Je ne ferais pas état des horaires moyens du couché, mais ma conclusion est qu’ici nous sommes à la limite du recommandé. Même si nous faisons tout notre possible pour un temps de sommeil le plus conséquent, nous sommes régulièrement en dehors des normes. Parce que voilà, nous ne sommes pas dans un contexte habituel. Ils ont les yeux creux, certes, mais nous ne les réveillons pas. Notre maison a décuplé le nombre de monstre au mètre carré, et notre dette de sommeil n’a jamais été aussi conséquente.

Oui, nous ne sommes pas des enseignants, des cuisinières ou des as du logis nés. Pour rappel, nous sommes au maximum de nos possibilités. Alors profitons de nos enfants autrement qu’avec un chrono pour le temps scolaire, ou de nous braquer parce que tel ou tel exercice n’est pas fait et que nous savons que nous avons déjà du retard.

Nous faisons de notre mieux et c’est déjà énormément.

Je vous souhaite de très belles fêtes de Pâques, recentrées sur votre essentiel.

Cleopatra.

 

Cliquez sur le livre et remplissez le mini formulaire  pour l’avoir gratuitement.

 

Retrouvez mes services ou bien plus d’informations  sur le lien du logo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *